Primaire de la gauche. Ils partent vraiment très à gauche.

Au 1er tour, je me suis engagé auprès de Jean-Luc Bennahmias, président du Front Démocrate, candidat à la Primaire de la Gauche, des Démocrates et des Ecologistes.

Au 2nd, j’ai souhaité que Manuel Valls l’emporte, principalement pour son positionnement sans concession sur la Laïcité. Les électeurs de gauche en ont décidé autrement. Soit.

Rassembler fut le mot d’ordre de tous. C’est bien. Savoir qui, c’est mieux. Savoir et dire pourquoi est un gage de considération et impose une certaine crédibilité. Aucun, à part Bennahmias, n’a souhaité rassembler au-delà de son camp, le Parti Socialiste et c’est bien dommage. Lire la suite

je choisis Valls au 2nd tour de la Primaire de la Gauche

J’ai accompagné le candidat Bennahmias dans la campagne de la Primaire de la Gauche, des Démocrates et des Écologistes jusqu’au 22 janvier, 1er tour.

fichier_000-copie

Pour l’heure, Jean-Luc Bennahmias, président du Front Démocrate et vice-président de l’UDE, candidat démocrate, humaniste et progressiste, a fait le choix personnel de soutenir Manuel Valls au second tour de la Primaire de la Gauche dans le cadre de l’élection présidentielle 2017. Il a aussi préféré ne pas appeler celles et ceux qui ont voté pour lui au 1er tour ni les militants du Front Démocrate et de l’UDE à voter pour l’un ou l’autre des 2 candidats qualifiés. Il laisse donc chacun libre de ses choix.

Je salue sa décision. Son score a été de 1,02% des suffrages. C’est honorable pour un candidat inconnu du grand public, qui plus est, entouré uniquement de bénévoles, de citoyens comme vous et moi. J’y reviendrai dans une prochaine communication.

En tant que responsable de sa formation politique dans les Hauts-de-Seine, je me dois de donner ma position et mon choix pour les militants, celles et ceux qui nous soutiennent ou qui nous suivent, tout simplement.

Comme annoncé précédemment, je fais partie des démocrates, humanistes et progressistes qui ont co-fondé, avec Jean-Luc Bennahmias, le Front Démocrate, en septembre 2014. Nous avons fait le choix de soutenir le président Hollande et son gouvernement parce-que sa politique faisait écho à notre idéologie politique et notre projet de société. Je rappelle au passage que Manuel Valls en fut Ministre de l’Intérieur puis Premier Ministre.

Au-delà de cette considération, il est des valeurs sur lesquelles je ne permets aucune transgression ; ce sont celles que nous confèrent la république. La société française repose sur un socle républicain et laïque solide, garantissant l’intégrité de chacun, la liberté des femmes et des hommes qui la composent, dont l’esprit ne saurait être dévoyé à l’orée d’une nouvelle élection majeure pour le pays. Chacun aura saisi l’importance de la séquence actuelle dans les rapports internationaux et les grands enjeux et conséquences qui en découleront. Chaque Français a besoin d’être rassuré et d’envisager l’avenir pour lui et ses enfants, sereinement.

Il faut un capitaine à la barre du navire France !

Pour moi, dans le cadre de cette primaire, ce sera Manuel Valls.