La Fondation pour l’Islam de France, Jean-Pierre Chevènement et Stéphane Troussel.

François Hollande, Président de la République a nommé Jean-Pierre Chevènement, par la voix de son ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, à la tête de la Fondation pour l’Islam de France, dans le cadre de la construction d’un islam de France.

J’aurais personnellement préféré que le PR n’ait pas à s’emparer de ce dossier pour éviter, une fois de plus, que l’État n’ait à mettre « son nez » dans les affaires de religion mais c’est fait et les critiques vont bon train, bien évidemment. C’est surtout à gauche qu’on lève les boucliers, qu’on décoche des flèches, qu’on met les petites phrases chacun à sa sauce, sur fond de pari à qui l’emportera à la Présidentielle 2017 parmi les candidats déjà déclarés et ceux qui ne le sont pas encore.

On en oublie tout de même l’un des dossiers majeurs du moment (depuis janvier 2015), c’est la vague d’attentats que le pays subit et qui plonge des milliers de familles françaises étrangères dans la peine, le désarroi voire la mutilation du corps et de l’esprit. Commettre un attentat, c’est exprimer des opinions politiques par des actes poussés à leur paroxysme. Depuis 2011, l’occident fait face à des groupes extrémistes se servant de la religion pour attaquer ceux qu’ils désignent comme des dominants du monde arabe, du Maghreb et plus largement de l’Islam. Quelles que soient leurs idéologies, quelles que soient nos politiques, c’est nous qui subissons !

Alors, il est un souci majeur, dans notre pays. L’attitude d’élus de la République et de représentants de partis politiques. Comme la dernière sortie médiatique de Stéphane Troussel, président (PS) du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis qui, je cite, « demande au Président de la République et au ministre de l’Intérieur de renoncer à la nomination de Jean-Pierre Chevènement à la présidence de la Fondation pour l’Islam de France, suite aux propos qu’il a tenus, à l’occasion de son passage sur une antenne de radio. ». Cela ne participe-t-il pas à un clientélisme effréné ? Je n’ai pas écouté M. Chevènement le jour-même de son passage en direct sur France Inter mais, après tant d’encre et d’accusations, je me suis repassé ladite séquence, sans que les propos de M. Chevènement ne suscitent chez moi un désir de lui jeter l’opprobre. Certes, l’on eut apprécié un président de la FIF plus policé, celui-là, au moins, est un homme libre. Ce qu’il le renforce dans son rôle et qui fera le plus grand bien à la relation République-Culte musulman, est tout ce que ses détracteurs lui reprochent : son âge, non musulman, son franc parler… Bref, le pays a besoin de femmes et d’hommes qui gardent les yeux ouverts lorsque la population est confrontée à l’insécurité et qui n’entretiennent pas le doute dans la conscience collective. Alors, en attendant l’émergence d’un leader musulman modéré pour prendre la tête de cette fondation… soyez bienvenu, Jean-Pierre Chevènement.

À l’adresse de monsieur Troussel : vous outrepassez votre rôle. Vous le faites pour des raisons démagogiques : plaire à une partie de votre électorat car vous travaillez sur la base d’une entente avec les communautés.

IMG_1745

Thierry Gibert

Humaniste

Démocrate

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s