Non, François Bayrou, le retour du service national n’est pas la solution, quelle que soit la forme que vous souhaitez lui donner.

François Bayrou et autres candidats à la primaire 2016 et à la Présidentielle 2017, cessez vos récupérations et vos propositions démagogiques !

IMG_1745Je cite M. Bayrou, président du MoDem, sur BFMTV, le 9 août 2016 et ses propos ont d’ailleurs été largement repris par les plus grands médias : « Un changement profond de la société est nécessaire. Cette réforme consiste à créer un service national universel, civique et de sécurité afin de lutter contre la division de la société française. »

Celles et ceux qui pensent que le retour du service militaire, en France, règlera la situation de crise que le pays traverse actuellement se fourvoient. Triste constat que celui de l’impuissance de celui, de ceux qui souhaiteraient gouverner mieux que celui qui occupe la fonction présidentielle face à une réalité qui nous dépasse ou encore étrange proposition qui laisserait penser que face à une situation qu’on ne voudrait voir se résoudre, on l’entretiendrait. Comment est-il entendante d’envisager de vouloir couler du ciment dans un château de cartes déjà branlant ?

Vouloir tout changer, à tout prix !

De qui se moquent-on ? Des Français, certainement. Vouloir un changement profond de la société, c’est vouloir changer les Français, ce qu’est leur quotidien. C’est renier le présent. C’est insulter le passé, l’Histoire de la France. C’est faire table rase des erreurs. C’est fermer les yeux. Fermer les yeux, c’est être lâche ! C’est reconnaître qu’on s’est trompé en jetant la faute sur chacun d’entre nous.

Si l’on a échoué, c’est tous ensemble. En France, nous élisons démocratiquement un Président de la République qui nomme un Premier Ministre et un gouvernement pour mettre en oeuvre la politique qu’il a lui-même définie. M. Bayrou souhaite-t-il nous dire, ici, que l’on se trompe depuis si longtemps ? Souhaite-il nous dire que lui-même s’est trompé de stratégie en n’appelant pas les électeurs à voter pour Sarkozy ou Royal, en 2007 ? S’est-il trompé en soutenant Hollande, au second tour, en 2012 ? François Bayrou, ce « troisième homme » que 7 millions de Français voulaient pour Président, en 2007 et 3 millions, en 2012, François Bayrou, ce Ministre de l’éducation Nationale sous Mitterand puis sous Chirac, celui-là-même qui a suspendu le service national.

L’on manque cruellement de courage !

Comment voulez-vous enrôler de force des jeunes que l’on n’a déjà pas voulu ou su intégrer. Comment faire sortir de leur torpeur ces femmes et ces hommes qui n’ont jamais connu autre chose que le quartier où ils sont nés ? Est-ce cela l’Humanisme ? Est-ce cela se réclamer des Démocrates ? L’on manque cruellement de courage pour assumer ses choix et ses absences face à l’Histoire.

Il faut être courageux et regarder le passé et le présent en face. L’investissement n’est pas qu’économique. Il doit aussi être culturel, écologique et social. Nous nous sommes trompés. Pire encore, nous avons entretenu les fossés qui engendrent toujours plus le communautarisme et exacerbent les différences. Pour M. Bayrou et les autres, le service national n’est qu’un outil, parmi d’autres, un levier servant à faire varier l’intensité émotionnelle de nos concitoyens.

Et si le pays n’est plus la proie d’attentats pendant une décennie ? Vous suspendrez de nouveau le service national ?

Alors, comme je l’ai écrit ici, le service national n’est pas la solution. Eut-il fallu le faire évoluer plutôt que le suspendre lorsqu’il était temps. Certainement une arme électorale pour M. Chirac dont, je le rappelle, François Bayrou était le Ministre de l’Éducation Nationale. Certes, M. Bayrou ne cautionnait pas toutes les décisions du Président de la République de l’époque et a même suggéré du bout des lèvres la mise en place d’un service civique mais tout de même, ayons le sens des responsabilités et de l’honnêteté intellectuelle.

Attendre d’avoir 18 ans pour commencer à penser que l’on peut agir pour les autres.

Comment accélérer pour atteindre plus rapidement le mur ? C’est simple. N’adaptons pas  l’Éducation Nationale aux nécessités que requiert le développement de nos enfants. Ne les préparons pas à ce qui les attend lorsqu’ils quittent le lycée. Attendre qu’ils aient 18 ans pour les sensibiliser, pour leur faire découvrir qu’il existe d’autres cultures, une autre spiritualité, attendre pour les contraindre à la découverte de l’autre ? C’est la preuve que notre système éducatif est obsolète. Ce devrait être pendant le temps de l’école que l’on devrait apprendre les gestes qui sauvent ou encore à lire et écrire correctement.

Finissons-en avec la précaution et la prudence des mots.

Il faut maintenant agir. À ne vouloir froisser personne, on frustre et on abandonne le plus grand nombre. C’est cela qui crée les tensions dans notre pays et au-delà de nos frontières. Finies, les considérations de telle ou telle communauté voire d’entretenir le trouble comme tant de responsables politiques, élus ou pas. il est temps de prendre en mains le destin français, de continuer d’écrire l’histoire de France de belle manière et cela commence par l’éducation et l’émancipation. Si vous n’abordez pas ce thème majeur, vous et d’autres n’êtes pas prêts pour la fonction présidentielle et mener le peuple vers son avenir.

Thierry Gibert

 

3 réflexions sur “Non, François Bayrou, le retour du service national n’est pas la solution, quelle que soit la forme que vous souhaitez lui donner.

  1. Pingback: Le service national, une idée à réellement creuser « Le blog de Phil

    • Merci, cher Philippe, de votre commentaire. Tout avis est bon à entendre. Vous dîtes que vous n’êtes pas le mieux placé pour parler retour au service national ; je réponds que nul n’est mieux placé qu’un autre pour le faire. La réflexion à plusieurs est bienfaitrice. En revanche, je ne suis pas en phase avec votre article sur votre blog mais vous élargissez la réflexion et c’est ce qui compte.
      Amicalement,

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s